Olivier Giardella février 28, 2019 Pas de commentaire

quipe

En blended Learning, il faut maîtriser les aspects du présentiel & la pédagogie digitale.

Le LMS est personnalisé, pour accueillir les apprenants dans un environnement propice aux échanges : photos et courte bio des intervenants, visuels qui représentent l’entreprise.

Les formations sont clairement identifiables , et décomposées en modules, eux-mêmes décomposés en activités.

Les activités sont courtes & variées : vidéos courtes et ciblées, quiz, animations, infographies, schémas

Elles sont créées avec les outils disponibles (ppt, schémas) & si possible avec des outils actuels : (Genially, Prezi,…).

Il y a très régulièrement des fiches récapitulatives pour les points fondamentaux, avec des renvois vers les ressources les traitant.

Les activités doivent rendre les apprenants actifs, l’objectif étant de rendre les apprenants acteurs de leur apprentissage !

 

La remontée d’information est simple & conviviale (forums).

 

Les parcours alternent entre modules de formation, modules d’entrainement, et coaching personnalisé (Webinaires).

Les modules fondamentaux sont obligatoires, et leur validation donne accès aux modules suivants. Les modules sont courts, & intègrent au maximum 8 – 10 activités !

Il est aussi nécessaire d’élaborer une stratégie marketing de contenu planifiée, de communiquer autour de votre déploiement, afin d’avoir d’excellents taux (de connexion, d’engagement, de complétion), d’impliquer un maximum de personnes & d’encourager la collaboration. Il faut donc humaniser, mettre les visages (photos des animatrices- animateurs, des productrices producteurs de contenu, apparaître sur les vidéos,…) !

 

La communication doit avoir lieu :

  • avant le lancement de nouvelles formations (augmenter les taux de connexion),
  • mais aussi pendant pour maintenir l’implication & l’intérêt (informations sur les scores obtenus, demander si tout se déroule comme ils le souhaitent – vous aurez toujours un retour 😉
  • & après (remerciements, annonce de formations à venir,… !

Et il faut aussi ANIMER la formation blended (tout comme une formation en présentiel). C’est souvent l’erreur commise… On imagine que cela va de soit, et que les apprenants vont se ruer sur notre formation….

Donc, il faut être Blended Community Manager.

Il faut donc définir une fréquence de suivi (animation, réponses aux questions),  un plan d’animation (publication d’articles, vidéos en lien avec la formation, liens vers des ressources, encourager la collaboration entre apprenants).

Il est aussi nécessaire de suivre les statistiques de ses formations, afin de comprendre comment les améliorer, ce qui va, ce qui ne fonctionne moins bien voire pas du tout afin de réagir rapidement et de corriger les dysfonctionnements.

Finalement, vous l’aurez compris, c’set un job à part entière !